• Magali Natur Ô Merveille

Les troubles du comportement alimentaire, un mal parfois bien caché



Boulimie, anorexie deux mots ou plutôt deux maux qui font peur pour les personnes étant extérieurs et tellement remplis de souffrance pour ceux qui le vive.


Ces maladies si destructrices rongent petit à petit l'âme et le corps. Le travail pour s'en échapper est long, demande une volonté sans faille et un encadrement multidisciplinaire.


Faites de peur, de fierté, de culpabilité, de souffrance, de refus ou de recherche de réconfort mais aussi de punitions; chacune a ses propres caractéristiques et ses propres conséquences.


Mais au delà de l'apparence physique et des étiquettes que l'on colle joyeusement sur ces naufragés, il y a d'autres personnes, tels des écrivains de l'ombre. Ceux que l'on ne soupçonne pas, mais qui eux aussi, souffrent, angoisses, stress dans leur pénombre.


Ce sont les TCA atypiques. Les femmes et les hommes qui ont un IMC normal. Un visuel passe partout et une vie...presque normale.

Mais que veut dire normal réellement?

Si l'on regarde de plus près, le sport sera peut-être son purgatoire. Vous savez celui que l'on voit à tous les cours cardio du lundi au samedi! Tout cela parce qu'il veut brûler ses calories jugées en trop ingurgitées la veille.


C'est peut être l'orthorexique qui prône le sans gluten, végétalienne et qui ne mange plus de glucides sauf quelques fruits de temps en temps. Son cadre est devenu tellement petit qu'elle ne sait plus comment en sortir.





Vient les IMC un peu plus élevés, les jugés parce qu'ils achètent trois croissants à la boulangerie. Peut-être pour eux mais aussi peut-être pour leur famille, qui sait?

On peut les nommer "hyperphages" (même s'ils peuvent aussi avoir un IMC normal). Ces "bons vivres" ayant un coup de fourchette un peu plus grand que les yeux. Ayant du mal à réguler leur appétit. La satiété étant une notion bien lointaine et oubliée. Entrainant souvent une prise de poids.



Mais d'un point de vue personnel, j'aimerais également penser aux "grignoteurs compulsifs": le sucré, le salé. Tout y passe. Le gouter c'est à tout les repas et toute la journée!

Un gâteau par-ci, un bonbon par là, et puis un chocolat pour finir cette journée riche en émotions!

Ces gens là ne connaissent en effet pas non plus la satiété et mangent par habitude, par émotions mais en parallèle font souvent les régimes les plus miraculeux et spectaculaires pour effacer leur petits écarts accumulés. En enchainant privation sur privation pendant quelques mois. Une fois fini, la pression étant maximale, ils repartent tel un cheval de course sur une ligne de départ pour remonter aussi tôt et commencer un nouveau jeu qui perdurera toute leur vie: le Yoyo.


C'est pour toutes ces personnes, que je comprends malheureusement si bien, que j'ai décidé de me former pour les accompagner au mieux et faire partie de ces professionnels qui peuvent les aider à sortir de ce puit sans fond. De ce cercle infernal qui ne cessera parfois pas si quelqu'un ne vient pas pour aider à l'arrêter.


J'espère que cet article vous aura plus!


Sur ce, portez vous bien et à bientôt!


Magali Masson

Conseillère en naturopathie, consultation en Visio ou en cabinet

Verneuil sur Vienne, 10 minutes de Limoges, 15 minutes de Saint Junien.






32 vues0 commentaire